Nous écrire fondation@uvsq.fr
Nous appeler 01 39 25 45 70
FAIRE UN DON

3640 euros pour le projet étudiant Link art

Sensibiliser le grand public à la situation des réfugiés, telle est la mission que se sont fixées 5 étudiants en 2e année de Master Management des organisations culturelles et artistiques à l’Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Engagées bénévolement dans la lutte contre les rejets communautaires et identitaires, elles développent un projet artistique et solidaire très original.

“Link, c’est le nom donné au projet, propose un parcours pour faire de nos différences une force par le biais de l’art en donnant une seconde vie au gilet de sauvetage” explique Tina Cohen coordinatrice du projet. “Nous mettons en avant le processus de création en groupe entre étudiants en art et artistes réfugiés lors d’un workshop autour du « gilet de sauvetage », symbole de la migration et d’une volonté de survie. Les œuvres produites seront présentées lors d’une exposition itinérante dont les lieux retraceront en sens inverse le parcours d’un réfugié.”

Les objectifs de Link sont :
• de promouvoir le tissage de liens sociaux culturels pour lutter contre les rejets communautaires et identitaires ;
• d’utiliser l’art comme un langage unificateur ;
• d’engager un moment d’action et une réflexion ;
• et de promouvoir le talent de jeunes artistes.

Photo Link Art ProjectsPlusieurs actions sont organisées : un workshop réunissant étudiants en art et artistes réfugiés aura lieu du 18 au 20 janvier prochain à Paris (Espace Les Grands Voisins). Les participants travailleront par binôme autour du gilet de sauvetage : l’expression plastique qui en résultera pourra prendre toutes les formes possibles. Une vidéo documentaire du workshop sera réalisée et projetée lors de l’exposition itinérante des œuvres produites et du processus de création. L’exposition sera accompagnée de conférences développant la thématique du lien social et culturel international autour du vécu des réfugiés.

L’exposition-conférence sera itinérante afin de recréer en sens inverse le parcours d’un réfugié. Ainsi Paris, lieu du workshop et de la première exposition, représente l’aboutissement de ce parcours et du maillage par l’art entre le réfugié et la population locale. Berlin ensuite, sera la première escale de l’exposition, elle comprendra une soirée de lancement du parcours ; suivront Berlin, Budapest, Athènes et Istanbul. Chaque exposition présentera les œuvres réalisées mais aussi et surtout le processus créatif (croquis, dessins, expérimentations…) résultant de l’association entre étudiants en art et artistes réfugiés.

Afin de mener à bien ce projet, les étudiants ont lancé une collecte en ligne qui a réunit 3000 euros sur la plateforme de crowdfunding Alvarum avec l’aide de la Fondation UVSQ.

Véronique Raoult Sévérac, directrice de la fondation, a profité des voeux de l’université le jeudi 26 janvier 2017 pour leur remettre un chèque de 3640 euros correspondant au montant de leur collecte augmenté du bonus de la fondation.

 

1 commentaire

  1. Tina Cohen 3 ans ago 22/12/2016

    Bravo pour le travail effectué par la fondation UVSQ, elle aide de nombreux projets étudiants à voir le jour. En tant qu’étudiante j’ai pu avec plusieurs de mes camarades de Master 2 MOCA de l’UVSQ, développer le projet Linkartprojects. Je remercie très sincèrement la fondation UVSQ pour leur soutien, sans lequel notre projet n’aurait pas pu devenir réalité.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *