Nous écrire fondation@uvsq.fr
Nous appeler 01 39 25 45 70
FAIRE UN DON

Les abeilles connaissent un déclin très préoccupant à travers le monde. Polinisatrices essentielles, leur disparition constitue une menace importante pour la biodiversité et notre alimentation puisque ce sont près de 20.000 végétaux et 40% de notre alimentation qui dépendent directement de leur travail.

Ce déclin a de multiples origines telles que l’utilisation de pesticides, certains champignons, bactéries, virus et parasites spécifiques de l’abeille. Il en résulte une forte demande des apiculteurs et apicultrices pour trouver de nouveaux produits efficaces et non toxiques contre ce fléaux.

Au cours des 5 dernières années, le Professeur Sébastien Floquet, enseignant-chercheur en Chimie à l’Institut Lavoisier de Versailles, s’est intéressé à l’utilisation d’oligo-éléments tels que le molybdène pour biostimuler les défenses immunitaires des abeilles. Elément peu connu, le molybdène est pourtant un élément essentiel à la vie sur terre aussi bien dans les plantes que dans les êtres vivants. Il est d’ailleurs naturellement présent dans l’organisme de l’abeille.

Ces travaux se concrétisent par un meilleur développement des colonies et une meilleure survie des abeilles qui se traduisent notamment par une augmentation importante de la production de miel.

L’avancée de ces recherches a conduit naturellement Sébastien Floquet à s’associer à des biologistes du CNRS spécialistes des abeilles (équipe Evolbee du Dr Jean-Christophe SANDOZ notamment) et à plusieurs apiculteurs professionnels en France et aux Etats-Unis.

Les objectifs de ce projet sont d’étudier en laboratoire le fonctionnement de l’élément molybdène chez l’abeille et pour cela une thèse sera nécessaire.

Sur le terrain, en partenariats avec des apiculteurs et apicultrices, près de 500 ruches qui sont d’ores et déjà intégrées dans ces projets de recherche en France (Ile-de-France, Vendée) et aux Etats-Unis (Californie).

Il souhaite connecter les ruchers pour acquérir un maximum de données scientifiques : des études comportementales, des mesures de production de miel, le développement de la colonie…

Pour nous aider, devenez Mécène de ce projet interdisciplinaire à fort impact environnemental !

  • Participez à la découverte de nouvelles solutions pour sauvegarder les abeilles ;
  • Participez au financement de travaux de thèse en biologie ou en chimie ;
  • Participez à l’achat d’un rucher expérimental dédié ;
  • Participez au financement des équipements et des analyses qui permettront de réaliser des technologies connectées le suivi des ruches.
Sébastien Floquet

Porteur de projet :
Pr Sébastien Floquet
, Enseignant – Chercheur
Institut Lavoisier de Versailles (ILV)-UMR8180 (CNRS/UVSQ)