Nous écrire fondation@uvsq.fr
Nous appeler 01 39 25 78 80
FAIRE UN DON

Yvelines. Une épicerie solidaire inaugurée à l’université de Guyancourt

L’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines possède désormais une épicerie solidaire, dans son bâtiment Vauban à Guyancourt, à destination des étudiants précaires.

Les bénévoles de l’Agoraé dans l’épicerie à Guyancourt (Yvelines). 3e et 4e à droite : Antoine Riffonneau et Jessica Honorine. (©78actu)

C’est un projet de longue haleine qui s’est concrétisé hier.

Des étudiants de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) ont inauguré, jeudi 20 septembre, une épicerie solidaire, appelée une AGORAé, au sein du bâtiment Vauban, à Guyancourt.

C’est la FAGE (Fédération des associations générales étudiantes) qui mène les ouvertures. Depuis 2011, 15 ont été ouvertes dans toute la France.

Espace d’échanges et de solidarité

Une AGORAé est un espace d’échanges et de solidarité composé d’un lieu de vie ouvert à tous et d’une épicerie accessible sur critères sociaux où les étudiants peuvent acheter des denrées pour 20 % de leur prix d’achat.

On y trouve des denrées alimentaires, produits d’hygiène et d’entretien, fournitures… Seuls les étudiants qui ont entre 1,5 euros et 7,50 euros par jour pour vivre y ont accès. Pour en bénéficier, il faut déposer un dossier qui passe en commission d’attribution.

L’espace de vie permet, lui, à tous les étudiants de se retrouver, pour jouer au baby-foot, jouer à des jeux de société ou simplement discuter.

C’est un sentiment de réussite, ça fait du bien d’aboutir parce que j’ai vécu au rythme de l’AGORAé l’année dernière », sourit Jessica Honorine, vice-présidente en charge de l’AGORAé

C’est l’aboutissement d’un travail de nombreuses années. Le projet a été évoqué en 2012 et est devenu concret depuis 2016, complète Antoine Riffonneau, président de la fédération interassos. Nous voulons faire de l’AGORAé une structure ancrée sur le territoire pour les étudiants. »

Réduire la précarité

Une dizaine d’étudiants bénévoles tiennent l’AGORAé lors de permanences.

 

La MGEN a remis un chèque de 3 520 euros aux bénévoles de l’AGORAé de Guyancourt (Yvelines). (©78actu)

Nous sommes deux pour l’administratif et ensuite nous tenons l’épicerie chacun notre tour, explique Salomé, chargée de mission pour l’AGORAé et étudiante en 3e année de droit. Si chacun peut donner environ une heure de son temps par semaine, c’est bien. L’AGORAé sera ouverte par créneau et le but est qu’elle soit le plus ouverte possible. »

Alain Bui, le président de l’UVSQ a affirmé que « la réduction de la précarité, l’amélioration de la vie étudiante étaient le moteur de l’action de l’université. »

Les étudiants ont pu compter sur le soutien de l’université, de la fondation UVSQ mais aussi du CROUS de Versailles, de l’université Paris-Saclay ou encore de la MGEN (Mutuelle générale de l’éducation nationale) qui a remis à l’Agoraé un chèque de 3 520 euros lors de l’inauguration.

 

Publié le 21 Sep 18 à 15:31 sur Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *