Nous Ă©crire fondation@uvsq.fr
Nous appeler 01 39 25 78 80
FAIRE UN DON

CrĂ©dit Agricole d’Ile-de-France MĂ©cĂ©nat soutient la Fondation UVSQ en finançant un projet de recherche sur l’amyotrophie spinale

Paris, Versailles, le 10 octobre 2017 – CrĂ©dit Agricole d’Ile de France MĂ©cĂ©nat a dĂ©cidĂ© d’apporter son soutien Ă  la Fondation UVSQ pour le projet de recherche sur l’amyotrophie spinale menĂ©, dans le cadre de l’équipe BiothĂ©rapies des maladies neuromusculaires de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines Ă  l’UFR de santĂ© Simone Veil, par ValĂ©rie Robin, jeune chercheuse elle-mĂŞme atteinte par cette maladie gĂ©nĂ©tique rare.

La signature de la convention de mĂ©cĂ©nat, par François Imbault, PrĂ©sident de CrĂ©dit Agricole d’Ile de France MĂ©cĂ©nat et Yves Fouchet, PrĂ©sident de la Fondation UVSQ, a eu lieu le 5 octobre 2017 au sein du campus des Sciences de la santĂ© Simone Veil de l’UVSQ.

Pourquoi soutenir la recherche sur l’amyotrophie spinale (SMA) ?
Valérie Robin travaille au sein de l’équipe Biothérapie des maladies du système neuromusculaire, de l’Unité de recherche END:ICAP (Unité mixte de recherche 1179 Inserm/UVSQ) à Montigny-le-Bretonneux, avec à sa tête Luis Garcia. Sa recherche préclinique porte sur l’amyotrophie spinale, une maladie neuromusculaire héréditaire caractérisée par une atrophie des muscles et pour laquelle aucun traitement n’existe à ce jour. Son objectif est de prévenir les effets négatifs de la maladie chez les jeunes patients, et leur éviter d’entrer en situation de handicap lourd avec perte d’autonomie. Pour cela, Valérie Robin teste une nouvelle génération de molécules synthétiques innovantes représentant une piste thérapeutique très prometteuse. Son projet de recherche aujourd’hui : développer ces molécules. Rappelons que cette maladie génétique touche plusieurs milliers de personnes en France, du nouveau-né à la personne âgée.

L’unité End-icap « Handicap Neuromusculaire : Physiopathologie, Biothérapie et Pharmacologie appliquées
L’activitĂ© de l’unitĂ© porte principalement sur l’étude des processus physiopathologiques des maladies neuromusculaires d’origine gĂ©nĂ©tique et des traumatismes mĂ©dullaires, et de leurs consĂ©quences fonctionnelles sur l’activitĂ© motrice, respiratoire, et urogĂ©nito-sexuelle. L’objectif est d’allier des recherches gĂ©nĂ©ratrices d’innovations, qu’elles soient fondamentales ou translationnelles, Ă  une expertise clinique unique en France en mĂ©decine du handicap neurologique et musculaire (participation Ă  l’unitĂ© de cliniciens du CHU Raymond PoincarĂ© en charge d’activitĂ© de soins pluridisciplinaires pĂ©diatrique et adulte). Ce, afin d’amĂ©liorer la prise en charge des patients en intĂ©grant l’analyse des besoins mĂ©dicaux, la prise en compte des moyens existants et le dĂ©veloppement de thĂ©rapies issues des biotechnologies, pharmacologiques et/ou de mĂ©thodes de rĂ©Ă©ducation non-invasive. L’unitĂ© End-icap bĂ©nĂ©ficie de la coopĂ©ration de partenaires industriels (PELVIPHARM, SQY-therapeutics & SYNTHENA) et de rĂ©seaux internationaux de collaboration.

À propos de Crédit Agricole d’Ile-de-France et de Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat
Banquier-assureur accompagnant de plus de 1,5 million de clients, le Crédit Agricole d’Ile-de-France est présent sur tous les marchés, particuliers, professionnels, PME, grandes entreprises, associations et collectivités publiques. Par nature lié à sa région, il a toujours pour ambition d’être utile à son territoire, d’une part par son rôle d’acteur économique majeur au sein d’une région au dynamisme exceptionnel, mais aussi à travers le soutien continu à des projets utiles à l’intérêt général via ses 52 Caisses locales et son fonds de dotation Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat.
Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat a pour vocation, sur son territoire en Île-de-France :

  • d’accompagner et favoriser les jeunes talents ;
  • de protĂ©ger, conserver et mettre en valeur le patrimoine francilien.

CrĂ©dit Agricole d’Ile-de-France MĂ©cĂ©nat consacre un budget de 5 millions d’euros sur cinq annĂ©es Ă  ses actions de soutien.

 

A propos de la Fondation UVSQ
La Fondation UVSQ intervient dans les domaines de l’intérêt général avec l’ambition d’agir pour les générations futures. Son action s’articule autour de trois axes :

  • AccĂ©lĂ©rer les progrès de la recherche et l’innovation : Alzheimer, cancer, maladies neuromusculaires, spatial, dĂ©règlement climatique…
  • Innover dans la transmission des savoirs : Learning lab, Versailles sciences lab, exposition itinĂ©rante sur la conquĂŞte spatiale…
  • Encourager les initiatives porteuses d’espoir : Cluster de compĂ©tences, prix jeunes talents, projets solidaires, handicap Ă©tudiant, espace de co-studing…

 

A propos de l’UVSQ
CrĂ©Ă©e en 1991, l’universitĂ© de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines compte près de 17 000 Ă©tudiants et 1 110 enseignants-chercheurs, enseignants et chercheurs. RĂ©partie sur 5 campus, elle est profondĂ©ment ancrĂ©e sur son territoire aux cĂ´tĂ©s de ses partenaires. Pluridisciplinaire avec 5 grands domaines d’enseignement, l’UVSQ offre plus de 200 formations diplĂ´mantes. Parmi elles, licences et doctorats et près de 90 masters, 75% Ă©tant mutualisĂ©s avec l’universitĂ© Paris-Saclay dont l’UVSQ est Membre fondateur. Actrice majeure d’une recherche structurĂ©e, collaborative et innovante, l’UVSQ se distingue dans de nombreux domaines scientifiques. En dĂ©cloisonnant les disciplines, l’UVSQ contribue Ă  l’émergence de nouvelles thĂ©matiques de recherche dont la vocation est de relever les grands dĂ©fis scientifiques, technologiques, Ă©conomiques et sociĂ©taux du XXIe siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 BONNES RAISONS
DE SOUTENIR LA FONDATION UVSQ


1
Donner du sens Ă  votre engagement

2
Accélérer les découvertes scientifiques et médicales

3
Participer aux évolutions pédagogiques

4
Etre acteur du développement territorial

5
RĂ©duire vos impĂ´ts